Vie de Freelance

J’arrête de procrastiner #1 : je range

Ce qui m’est arrivé n’a rien de mystérieux ni d’exceptionnel. Nous avons tous des moments de doutes et de remise en question. L’été ayant été très calme, j’en ai profité pour changer certains aspects de ma vie. Je vous en dis plus dans cet article de blog censé vous motiver à faire pareil ! Premier sujet d’une nouvelle série intitulée « J’arrête de procrastiner » : le rangement !

Le tri des vêtements

Je me retrouve dans ma chambre : c’est une vraie déchetterie, c’est choquant. Des piles de vêtements jonchent le sol, il y a de la poussière partout, des feuilles qui trainent, des livres, de la monnaie… J’ai envie de tout foutre en l’air, mettre le feu à la baraque. Il faut que ça change une bonne fois pour toute. Alors, chaque jour j’essaie de faire du tri dans mes vêtements. Je me sépare de trois sacs de vêtements au cours de l’été. Qu’on soit bien clair : il faut le faire en étapes. Il y a les vêtements crados et avec des trous que je mets à la poubelle. Puis, il y a les vêtements dans lesquels je ne rentrerai plus jamais mon fessier : je les donne. Et puis, il y a aussi les vêtements que je ne mets jamais. – c’est le troisième sac. Idem, je les donne. Mon constat : ce n’est pas si dur de se séparer de ses vêtements. Après tout, ce sont des bouts de tissus dont votre vie ne dépend pas. Quand j’ouvre mon armoire, il y a de la place – et ça fait du bien !

Le tri des produits d’hygiène

Du plastique, du plastique, du plastique partout. J’admire beaucoup toutes les personnes qui arrivent à vivre selon les principes du Zéro Déchet. J’en suis bien loin, mais je me soigne. Une après-midi, je suis prise d’une frénésie affolante : j’éprouve le besoin de faire le tri dans ma salle de bain. Vous auriez dû voir la tête de mes chats. « Mais que fait-elle, maman ? Elle est devenue folle ! ». Maquillage périmé ? Poubelle ! Médicaments périmés ? Poubelle ! Vieux emballages qui ne servent à rien ? Poubelle ! Bref, je remplis encore une fois un sac plein de déchets et je me sens plus légère. Et ce n’est pas terminé, je compte également faire cadeau de quelques babioles dont je n’ai plus l’utilité.

Le tri des livres

Sujet délicat pour tous les rats des bibliothèques. J’ai longtemps cru que je ne pouvais pas me séparer de mes bouquins chéris. Puis là encore, la raison a triomphé. À quoi bon accumuler les livres, surtout ceux qui n’ont pas de véritable valeur sentimentale ou que je ne compte clairement jamais relire ? Je me débarrasse d’une trentaine de livres. (Oui, j’avais déjà fait un tri avant de m’installer à Barcelone). Et hier (oui, hier !), j’ai commandé par Internet ma carte de bibliothèque – cela n’aidera pas le monde de l’édition, mais sûrement mon compte en banque. Je garde mes beaux livres, mes livres de cuisine, mes livres de coaching et les romans que je chéris réellement.

Le tri dans la cuisine

Autant vous dire que j’ai repoussé cette échéance… La cuisine, un chantier délicat. Comme pour la salle de bain, je jette les produits périmés. Puis, je prends des sacs et je mets tous les aliments que je ne compte pas manger (appartenant à mes anciens colocataires) encore comestibles dans deux sacs énormes, et je les donne à la cuisine populaire de mon quartier. Je revois l’organisation également l’organisation globale de la cuisine (vraiment minuscule) pour m’y retrouver – et je nettoie, je frotte, je m’y mets pour de bon.

Le tri du bureau

C’est vraiment le dernier domaine que j’attaque. Je ne suis pas une grande fan de l’administratif, mais je me motive. Tout en regardant une série Netflix, je range mes piles de papiers. Je jette les feuilles de brouillons gribouillées, les papiers dont je n’ai plus besoin. Pour le reste, je m’achète un nouveau classeur et je range tout. En fin de compte, cela m’a pris 2 heures, ce n’est rien du tout et ça fait aussi du bien à votre cerveau !

Pour aller plus loin…

4 semaines pour faire le tri – Astrid EULALIE

Manifeste pour une maison rangée – Anne-Solange TARDY

La Magie du rangement – Marie KONDO

Previous Post Next Post

You Might Also Like

20 Comments

  • Reply witchimimi 18 septembre 2017 at 9 h 30 min

    Très bon article ! J’ai parfois cette folie du rangement qui pointe le bout de son nez. Ainsi de nombreux éléments présents chez moi finissent par être donnés / mis en vente ou jeté.
    Ainsi je me suis rendu chez quelques revendeurs d’occasion sur Lille pour me séparer de quelques DVD, livres, CD et jeux laissant ainsi BEAUCOUP plus de place dans ma chambre. J’ai également revendu quelques vêtements et pièces de collection sur vinted et leboncoin et en vide grenier, bref je suis ravie et je respire !

    • Reply Anissa 20 septembre 2017 at 9 h 01 min

      Surtout les DVD et les CD, on peut vraiment s’en passer ! et là je viens de me prendre un abonnement Kindle pour lire mes livres sur l’ipad, ça permet de faire aussi de la place dans la bibliothèque.

  • Reply Alix - A tire d'Elle 18 septembre 2017 at 10 h 28 min

    aahah, faut vraiment que je fasse le même tri !
    Le matin, je suis en mode « plus rien à me mettre », mais finalement, je crois que cette transition entre étudiante et travailleuse (oui, je peux pas dire plus, je ne sais pas à quoi il ressemblera vraiment), ça me donne envie de faire le tri et de laisser les trucs d’étudiante (collection de sweats à capuche) de côté pour aller plus vers des pièces adultes.
    Les livres, pour le moment, c’est MORT ! Je ne peux pas trier !
    Et puis sinon, faut que j’aménage mon bureau / atelier correctement, pour y voir clair et avoir envie de m’y installer 🙂
    La cuisine, comme on vient d’emménager, normalement, il n’y a pas de soucis ! 🙂
    Merci pour ton article,
    Alix
    http://a-tire-d-elle.blogspot.com

    • Reply Anissa 20 septembre 2017 at 8 h 58 min

      NONNN il faut garder des sweats à capuches hahahah ! Moi je bosse depuis 6 ans et j’en mets le week-end 🙂

  • Reply Mademoisellevi 18 septembre 2017 at 11 h 49 min

    Parfois c’est dur de se mettre dans le bain et de se lancer
    Mais une fois que c’est fait je suis toujours satisfaite !!
    Ca me permet de faire le vide de tout le superflus
    Et ça vide l’esprit !!
    Donc c’est dur de s’y mettre mais après, qu’est ce que ça va mieux !!!

  • Reply GSIK 18 septembre 2017 at 14 h 27 min

    Combien de fois ça m’arrive ce genre de « folie » à tout ranger et parfois donner/jeter mais ça me prend toujours une après-midi facile, je me pose tellement de question sur chaque objet que ça devient vite long.

    • Reply Anissa 20 septembre 2017 at 8 h 57 min

      Alors je te conseille le livre de Marie Kondo qui explique qu’il faut garder en main les objets qu’un court instant. Si aucune émoption ne surgit, alors tu mets de côté ou dans un carton par exemple. Si au bout d’un mois tu ne te souviens pas du contenu, tu donnes !

  • Reply Raphaële 18 septembre 2017 at 16 h 38 min

    C’est marrant, étant freelance moi-même, j’ai connu le même été que toi. Du coup, j’ai trié et rangé ma maison sur le mois d’août (il me fallait bien ça !). Je me retrouve complètement dans ce que tu dis et je trouve qu’un espace qui nous ressemble (et qui n’accumule pas que des objets du passé dont on ne se sert plus) forme une sorte de renouveau. Je ne sais pas pour toi, mais depuis, j’ai bien plus la pêche !

    • Reply Anissa 20 septembre 2017 at 8 h 56 min

      Moi aussi, je me sens mieux ! Et puis je prévois de déménager donc il faut vraiment que je carbure encore un peu.

  • Reply Ophélie G. 18 septembre 2017 at 18 h 13 min

    C’est un des avantages à être expat’ je trouve : depuis trois ans que j’habite en Angleterre, j’ai dû me débarrasser de tonnes de fringues, de livres, de produits de beauté… Résultat, je déménage dans une semaine et je suis bien contente d’avoir aussi peu d’affaires à trimbaler ! Le plus dur, c’est pas le tri je trouve, c’est l’après. Il faut trouver le courage, la motivation de ne pas retomber dans la surconsommation ! Bon courage en tout cas. 🙂 xx

    • Reply Anissa 20 septembre 2017 at 8 h 55 min

      T’as bien raison, Ophélie ! Je dois me freiner en boutique. Quand je dois acheter un truc en particulier, eh bien je n’achète que ça, puis je rentre chez moi 🙂

  • Reply marion 19 septembre 2017 at 9 h 07 min

    Je commence à peine à tout trier et c’est un vaste chantier. C’est la perspective d’un déménagement prochain qui m’a donné l’impulsion de trier. Je n’ai envie d’emmener dans ma nouvelle vie que ce dont j’ai besoin ou que j’aime. Mais pour le moment, impossible de passer le cap pour les livres. Je suis trop accro à mon énorme bibliothèque !

    • Reply Anissa 20 septembre 2017 at 8 h 54 min

      Marion, commence par les livres nuls, archi nuls 😀 Et puis, ensuite attaque les poches que ne tu ne reliras jamais ! Puis, toruve un endroit pour en faire cadeau, si c’est pour la bonne cause, c’est top 🙂

  • Reply Marie E. 19 septembre 2017 at 10 h 47 min

    Je me suis aussi lancée dans le rangement et le tri cette année et j’ai profiter de mon aménagement pour l’occasion. Ca fait tellement de bien d’y voir plus clair. C’est fou le temps que l’on peut gagner lorsque tout est ranger et à une place précise.
    A bientôt,

    • Reply Anissa 20 septembre 2017 at 8 h 53 min

      Non mais c’est un truc de dingue, j’ai soudainement de la place dans ma penderie et quand-même suffisamment de fringues pour ne pas me balader nue dans la rue 😉

  • Reply Marguerite Verte 19 septembre 2017 at 18 h 06 min

    J’ai commencé à m’y mettre également de mon côté! La semaine passée j’ai d’ailleurs consacré un billet sur les bonnes réflexions à avoir lorsqu’on attaque la penderie! Ça a été toute une aventure, mais on en ressort oh combien légère et soulagée!

    • Reply Anissa 20 septembre 2017 at 8 h 51 min

      Super, je vais lire ton article alors !

  • Reply Maud 19 septembre 2017 at 22 h 37 min

    Moi je suis bordélique mais je range….

    • Reply Anissa 20 septembre 2017 at 8 h 51 min

      Hahahahah moi c’est un peu ça aussi 😀

  • Reply Stefanie 1 octobre 2017 at 23 h 54 min

    J’ai adoré ton article, Anissa! C’était tout à fait moi avant partir en Haiti… j’ai vendu mes livres sur momox et donné le reste de mes livres à un magasin Oxfam à Berlin ou j’ai les « perdu » via bookcrossing.com. Les vêtements sont partis en container (genre Relais) et tout le reste (jouets, meubles) était vendu par le boin coin allemand (ebay Kleinanzeigen). Il me fallait aussi un mois de me séparer de tout cela. Quel bazar on accumule dans 5 ans… puh!

  • Leave a Reply