Vie de Freelance

J’ai failli arrêter ma carrière de freelance

Cet été, je n’ai pas trop communiqué sur le blog, ça n’allait pas fort niveau pro. Pas de missions, pas de revenus incroyables, des soucis financiers et la peur au ventre – celle de devir mettre un terme à ma vie de freelance.

1. J’ai failli tout perdre

L’été était tellement rude en termes professionnels que j’avais envisagé d’arrêter ma carrière de freelance. Trop de projets annulés, arrêtés, factures non payées, galères de freelance  qui s’accumulaient. J’étais au bord de la crise de nerfs, j’allais jeter le torchon définitivement. J’ai même passé un entretien d’embauche pour… un CDI ! C’est dire à quel point je broyais du noir ! Mais comme d’habitude, il me semble important de vous montrer la VRAIE vie des freelances. Ce n’est pas toujours rose, parfois c’est franchement marron caca. Et au lieu de me bouger le fessier, je m’enlisais dans la déprime. Moins j’avais de boulot, moins j’en faisais. Je sortais beaucoup, je m’amusais bien, journées à la plage et j’en passe. La prospection, je la ferai demain. Et le lendemain, rien, ce sera pour le lendemain.

Ce n’est pas moi, mais j’avais bien cette tête de déprimée !

2. Ma bonne étoile m’a sauvée

Un jour je me suis donc réveillée avec une panique terrible au ventre, consciente que je n’allais plus pouvoir payer mon loyer. Autant vous dire que ça fait mal, un tel constat – quel échec ! Je passe cet entretien de boulot, mais les jours passent et je n’ai pas de réponse. Pourtant, je suis bien décidée à accepter le contrat, certes à contrecoeur. Après trois semaines, toujours pas de nouvelles, malgré des relances. Puis, un message Facebook. « Bonjour Anissa, XX m’a donné ton contact… C’est pour une mission. » Je vous donne la version courte : 24 h plus tard j’avais décroché une super mission en Community Management, le bonheur ! Et encore 24 h plus tard, je décrochais une autre mission en CM également, tout aussi intéressante. Puis des traductions… J’allais être débordée – il fallait que je m’organise !

Ouiiiii, une table de ping pong ! ©Mob&Pau

3. Le coworking freelance, une évidence soudaine

J’ai fait mes petites recherches sur le web pour trouver un beau coworking. Je voulais un espace lumineux, spacieux et accueillant. Autre coup de chance : à cinq minutes de chez moi, Mob&Pau est un coworking fantastique dans le quartier Sant Antoni à Barcelone. Un design minimaliste, une équipe super gentille (Lorène, l’Event Manager est française) et un beau patio où l’on peut déjeuner et jouer au ping pong. Sans oublier une offre de forfaits flexibles pour les freelances. Pour le moment, j’ai opté pour le forfait mensuel à la demi-journée (9 h -14 h 30) à moins de 100 € (TVA incluse).

Un coworking spacieux et clair. ©Mob&Pau

4. Une remise en question globale

Mettre le réveil, se lever tôt, ne plus procrastiner… Voilà certaines des bonnes résolutions que je mets en pratique depuis quelques semaines. Mais cela mérite un second article qui vous montrera que même les cas désespérés comme moi peuvent y arriver ! Et sinon, demandez à mon père, c’est la première fois en 28 ans qu’il ne m’engueule pas à cause de mon bordel. Bah oui, je range mes affaires, il est sous le choc !

PS : Le blog reprend du service, à raison d’un article par semaine. C’est fini les conneries bêtises, je me bouge les neurones !

 

Ronda Sant Pau 47 Barcelona, 08015
Previous Post Next Post

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply Violette 31 août 2017 at 15 h 01 min

    contente de te retrouver : ça me manquait tes articles !!! à très vite et plein de courage !
    ici je découvre les difficultés du travail à la maison…heureusement je prends des kilos tous les mois qui me soutiennent…pfffffffffffff et LOL

  • Reply Julia 31 août 2017 at 15 h 50 min

    Je crois que c’était l’été de la galère… Mais tu n’as pas eu le sentiment (en + de ta bonne étoile) que de toute façon, quoiqu’il arrivait, tu ne pouvais pas revenir sur les bancs du salariat ?

    Moi c’est ce qui me sauve émotionnellement.
    Genre je SAIS (comme l’intime conviction) que je vais m’en sortir car cette vie m’est destinée.
    Bref… 😀 Contente que tu sois de nouveau sur pieds professionnellement parlant !

  • Reply Hanaé 31 août 2017 at 16 h 06 min

    Contente de te relire !
    J’aime toujours ta sincérité, c’est ça la vie, des hauts et des bas, le tout c’est de garder un cap (quitte parfois à le changer !).
    Vivement la semaine prochaine pour ton prochain article !

  • Reply Marie 31 août 2017 at 17 h 28 min

    Arg ! Pour moi aussi l’été a été très calme… Mais j’avoue qu’en ce qui me concerne, ça fait 3 ans que l’été, c’est toujours calme. Donc avant, je stressais beaucoup, mais cette année, je suis restée plus cool, et j’ai prospecté, mis à jour mon site web, mes profils pro, réseauté… Bref, j’ai préparé la rentrée. Et là, ça y est, c’est reparti ! Je n’ai jamais testé le co-working, mais il paraît que ça peut aussi être bien pour trouver de nouveaux clients… C’est le coût financier qui me freine pour l’instant. Tu nous feras un retour de ton expérience ? Et félicitations pour ces deux belles missions !

  • Reply Lolli 2 septembre 2017 at 12 h 13 min

    Bon retour par ici 😉 Cela fait plaisir de te lire à nouveau

  • Reply David Couturier 2 septembre 2017 at 21 h 57 min

    Ca fait plaisir de lire ça 😉
    Que la force soit avec toi !

  • Reply L@ure 4 septembre 2017 at 14 h 02 min

    Super pour ces bonnes nouvelles !

  • Leave a Reply