Lifestyle

L’amour, le web et moi

Je n’ai jamais voulu tenir un blog parfait. Je fais des photos Instagram médiocres et je ne passe pas ma vie à choisir le fond parfait pour mettre en scène mes plats. Je ne suis pas toujours ultra bien sapée et je ne porte pas des Louboutin pour aller faire mes courses alimentaires. Je suis blogueuse, mais finalement une meuf lambda. Et j’ai trop la poisse en amour. Voilà, c’est dit.

Il y a un mois j’ai eu la chance de me faire larguer par téléphone au bout de trois mois de relation (Génial !). Aujourd’hui, je me suis fait planter à la dernière minute par mon date Tinder (c’était notre troisième rencard). Autant vous dire que je me pose plein de questions quant à mon devenir amoureux. Ces dernières semaines, je n’ai pas trop eu de bol, j’ai enchainé les mésaventures. Une rupture via WhatsApp, la perte d’une grosse mission et le décès de ma super mamie. Ouais, mon karma me boude un peu en ce moment et je ne sais pas vraiment si je mérite tant de mépris de sa part. Le décès de ma grand-mère, c’est horrible mais cela fait partie de la vie. Et puis je sais que ma mamie, elle ne m’aurait jamais larguée par Internet (bien qu’elle savait envoyer des mails et même skyper !).

anissa8

Parfois je me demande si notre société n’a pas un sérieux problème. Bien sûr que la réponse est « oui », mais peut-être pas plus qu’avant non plus. On larguait sûrement par télégramme ou via papyrus jadis. Peut-être que les nouvelles technologies font simplement ressortir nos mauvais côtés, notre incapacité à affronter les gens et les conflits. C’est tellement plus simple d’envoyer un message ou de dire ça au téléphone que de prendre la peine de voir la personne et de le lui dire droit dans les yeux. Sans parler du fait que nous sommes dans une société de consommation qui prône la culture du zapping. Je te like, je te like pas. On matche, tant mieux, on ne matche pas tant pis. Moi qui ai fait du web 2.0 mon métier, je ne suis pas franchement rassurée. Surtout quand j’entends les gens dire : « Oui mais c’est un date Tinder, tu t’attendais à quoi ? » Moi je m’attends au fait que, quel que soit notre moyen de rencontre, la personne me respecte. Ce n’est pas parce que j’ai rencontré le mec via Tinder qu’il doit oublier l’éducation qu’on lui a (ou non) inculquée. Car en fin de compte, les mecs de TInder, c’est les mecs de la rue. Ce sont les potes de nos potes, le fils du boulanger, le gars qui répond à la hotline Orange ou celui qui te sert tes Gin Tonics dans un bar. Ce sont des hommes réels qui utilisent un moyen de rencontre virtuel. Où est-il écrit que cela les dispense des bonnes manières ?

Je ne suis ni aigrie, ni désespérée. Je suis juste dubitative face à tant de lâcheté, de manque de respect et de nonchalance. Parfois je me pose la question : Y-a-t-il sur cette terre des mecs normaux (= bien dans leurs pompes, sympas, cool et respectueux, et mignons ce serait bien aussi) ? Et là je parle à mes potes mecs qui me demandent la même chose : « Anissa, elles sont où les meufs pas complètement timbrées ? Où sont les meufs qui ne sont pas hystériques, jalouses maladives et insupportables ? »

anissa13

Et c’est là que je ne pige plus rien. On est presque tous pareil et pour la plupart nous recherchons la même chose. Comment se fait-il alors que les meufs cool ne rencontrent pas ces fameux mecs cool à la recherche de cette même chose ? Pourquoi la catégorie A (les cons, homme/femme) tombent presque systématiquement sur la catégorie B (les gens biens (homme/femme) et que ça se termine en eau de boudin ? Moi je pense qu’il faudrait lancer une appli pour ces gens-là, ces gens qui ont envie d’un truc sincère et cool à la fois, pas une relation TV-plateau repas-chaussettes en laine (même si ça peut être sympa par moments). Une appli pour ceux qui ont envie d’une relation dans laquelle chacun peut être libre de vivre sa vie, voir ses potes ou faire ses voyages en solo.

Parce qu’en fin de compte je ne cherche pas à mettre le grappin sur quelqu’un mais plutôt à partager les chouettes moments de ma vie. Hey bordel, je vis à Barcelone, j’aime mon taff et j’ai des amis trop cool (et deux chats adorables). Je ne suis pas à plaindre, bien au contraire. Et pourtant le soir je me couche avec cette sensation désagréable de je-ne-sais-quoi… Cette peur que oui, vraiment, il n’y a pas ce mec bien qui a envie de partager un bout de chemin avec moi. Je n’ai pas envie d’enchainer les rencards de merde sur TInder, je n’ai pas la force de réactiver mon compte Adopte Un Mec et encore moins l’envie de faire la fête tous les soirs pour choper un inconnu en boite en mode « sur un malentendu, ça peut marcher ». Et les seuls mecs vraiment géniaux sortent avec mes copines. Au moins dans quelques années, l’avancée de la science permettra de les clôner, j’ai trop hâte ! En attendant, je vais regarder un film romantique à la con (même si je suis tentée par un film d’horreur là) en faisant des câlins à mes chats.

PS : Ces belles photos ont été prises par ma super amie d’amour Margaux des blogs Oh et Puis & Couture Débutant. Au moins, je peux compter sur mes amis qui sont les meilleurs du monde et ça, ça n’a pas de prix.

anissa10

Previous Post Next Post

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Capitaine Rémi 18 mai 2016 at 22 h 56 min

    C’est vrai que tes photos Instagram sont à chier !
    Je rigole bien sûr. Tout vient à point à qui sait attendre. Conseil à deux balles, mais reste toi-même et rejoins des associations qui ont du sens pour toi et pour le monde…

  • Reply Gülhane 19 mai 2016 at 6 h 15 min

    Ma chère Anissa, Vivez pour vous même. Un homme à vos cotés n’apportera pas plus de bonheur. J’ai 37 ans et je suis célibataire et beaucoup de mes amies sont dans la même situation que moi. Certaines sont toujours à la recherche de cet homme qui leur procurera une sécurité affective. Je préfère ne rien attendre de la vie en matière d’amour. Si je renontre cet homme tant mieux, si je ne le renontre pas tant mieux aussi. Ma vie est très bien comme elle est. Je suis indépendante, j’ai une famille et des amis sur lesquels compter. personne ne pense à s’offusquer quand on voit un homme vivre seul , pour son travail et ses passions. Les femmes ont été éduquées dans l’idée qu’elle ne sont heureuse que bien accompagnées . Dans notre monde actuel, cet quête peut être sans fin et douloureuse et quand je pense à la vie de couple de mes parents on ne peut pas dire que la femme était si heureuse. Ne vivez pas dans cette quête permanente. Vivez pour vous même. Profitez sans vous tourmenter.

  • Reply David Couturier 19 mai 2016 at 10 h 16 min

    Faut pas t’en faire et crois-en mon experience, y’a pas d’applis ou de recette pour trouver l’amour … Ca te tombe dessus quand tu t’u attends pas, faut juste etre pret(e) a le voir et l’accueillir 😉

  • Reply Le plan B – i don't think, i feel 19 mai 2016 at 20 h 46 min

    […] lu dernièrement l’article d’Anissa qui m’a à la fois touchée, et d’un côté, il ne m’a pas surpris. L’amour […]

  • Reply Violette 19 mai 2016 at 21 h 59 min

    Bonsoir Anissa : tout d’abord mes sincères condoléances pour ta grand-mère…tu as dû vivre une sacrée épreuve et c’est toujours si douloureux quand un être cher nous quitte !
    Je suis sûre que ton ange-gardien de grand-mère saura mettre sur ta route des signes pour que tu ne te trompes pas…ou juste le temps de trouver CELUI qu’il te faut !
    Tu as bien fait de partager tes ressentis et les commentaires déjà déposés ci-dessus sont plein de bons sens et d’optimisme !
    La vie est parfois amère mais même si l’amour fou n’était pas au rendez-vous avec ces vilains garçons, d’autres personnes bien attentionnées à ton égard ont su être présentes…
    Tu as la vie devant TOI…et les propos de Gühlane sont justes et plein de sagesse…mais on est tous différents et je suis sûre que tu trouveras prochainement ta bonne paire de chaussures !
    A très vite et ne m’oublie lorsque tu passes sur Paris !

  • Reply UnPeuPlusLoin 20 mai 2016 at 13 h 28 min

    J’aime bien ton post, et j’aime surtout le début,ou je me reconnait tellement ! Moins la suite parce que bon j’ai un mec et je n’ai pas de chat, mais un chien (et je vis en Isère pas à Barcelone) ^_^ (mais j’ai des tas de problèmes aussi, hein pas de jalouse !)

    Oui cette mode du zapping me sort par les yeux ! Quel manque de savoir vivre, tu es vraiment tombée sur des trouduc’ !
    Mais tu fais quelque chose de formidable, même si ça te pèse parfois, -tu vis ta vie- , et ça, ça n’a pas de prix, c’est une belle expression de ta maturité et de ta force. Je sais que c’est idiot de dire « mieux vaut être seule que mal accompagnée » mais j’ai deux amies qui sont embourbées dans une relation qui ne les rend ni malheureuses, ni heureuses, qu’elles acceptent parce qu’elle n’ont pas envie d’être seules et qu’elles pensent de pas valoir mieux. Elles se contentent d’un mec qui semble être là « par hasard » (ce sont leurs mots, pas mon ressenti). C’est pour ça que je t’admire, tu ne te contente pas d’attendre, tu vis ta vie, tu fais des tas de projets, tu as les yeux qui pétillent et tu es belle comme tout ! On a chacun notre lots de difficultés que l’on doit vivre, mais la roue tourne, alors garde ta bonne humeur et un œil ouvert… 😉

    Ça me fait bizarre de te dire tout ça pour un premier commentaire, mais à force de te lire j’ai l’impression de te connaitre un petit peu 🙂

    Je me permets de t’embrasser !

    Aude de http://www.unpeuplusloin.fr

    • Reply Anissa 22 mai 2016 at 22 h 29 min

      Hannnn trop de love, Aude ! Ton commentaire me touche réellement ! Tu m’as reboostée d’un coup !!

    Répondre à Gülhane Cancel Reply