Vie de Freelance

Le chat : meilleur ennemi du freelance

Trois ans déjà qu’il me réveille la nuit pour réclamer des croquettes alors que sa gamelle est pleine, qu’il squatte la moitié du lui, qu’il s’emmêle les griffes dans mes fringues… et pourtant je l’aime à la folie. Eh oui, il est question de mon chat. Je vous présente Othello alias Titi, Titoune ou encore Chatounet. Comme toute petite fille qui se respecte, je rêvais de devenir une princesse, avoir la panoplie complète de Polly Pockets, mais surtout d’avoir un adorable petit chaton.

Aujourd’hui, je ne suis pas une princesse (enfin si, celle de mon père), j’ai remplacé les Polly Pockets par d’autres lubies et je me suis entichée d’Othello, boule de poils noirs et blancs, 6 kg. Je vous explique : un jour, il y a donc trois ans de cela, Othello était un adorable chaton de 900 grammes. En voyant ses parents obèses j’aurais dû me douter qu’il n’allait pas échapper à l’hérédité familiale. Ce petit chaton noir avec des taches blanches sur le ventre, les yeux écarquillés, les oreilles surdimensionnées, mais surtout sa petite queue cassée, m’ont fait littéralement fondre. Ce chat aux multiples imperfections était fait pour moi. Je le savais : nous allions devenir une team d’enfer !

C’est ainsi qu’un soir de septembre je me suis baladée avec un carton de fer à repasser troué dans le métro. De temps à autre, une petite patte surgissait de nulle part et faisait s’extasier les gens assis à côté moi. Tout bébé déjà Othello avait envie d’attirer l’attention. Quand j’ai présenté cette adorable boule de poile à mon colocataire, il prit un air surpris, ne sachant pas trop à quoi s’attendre. Aujourd’hui ces deux-là font la paire, devenus inséparables. C’est normal : je suis souvent en voyage, alors le chat a eu le temps de s’habituer à lui. Et puis, contrairement à moi, il ne résiste pas aux miaulements d’Othello qui obtient ainsi ses croquettes à n’importe quelle heure de la nuit.

Mais revenons-en au titre de cet article !

SONY DSCSONY DSC

Meilleur ami ou meilleur ennemi du freelance ?

Les deux ! Ô que oui ! Seule chez moi le plus clair de mon temps, Othello est une réelle présence dans l’appartement. Il vient me câliner quand je me sens seule, il court dans tous les sens sans raison, bref il est là ! Parfois il vient faire la sieste à côté de moi ou – quand j’ai le dos tourné –vient se coucher sur le clavier tout chaud de l’ordinateur.

Quand il n’a plus envie que je travaille, il s’installe sur mes bras. Impossible alors de continuer à taper sur le clavier. En ce moment, sa présence m’apaise encore plus. Quand j’ai un coup de blues, j’enfonce mon nez dans son ventre tout doux. Sa respiration si régulière me berce, ses petites pattes toutes douces sont si mignonnes à regarder. Quand ses poils me chatouillent les narines, je ne peux m’empêcher de rire.

Je dois avouer que j’ai toujours douté de l’intelligence et de la motricité d’Othello. Il est loin d’être coordonné. Il suffit de voir comment il se loupe parfois lors d’un saut un peu périlleux… Il n’empêche que ce chat en a déjà entendu des vertes et des pas mûres. Ses grandes oreilles ont recueilli plus d’une confidence. Stoïque, il ne moufte pas. Mon chat, c’est un sphinx. Rien ne l’ébranle – à part une mouche ou un papillon de nuit bien sûr.

Parfois il vient me lécher les doigts avec sa petite langue rose et râpeuse. Malgré sa taille imposante, il est resté mon bébé chat, mon chatounet d’amour. Ceux qui ont eu la chance de le rencontrer pourront le confirmer : c’est une crème de chat, adorable et gentil. Il ne griffe jamais, il préfèrera toujours vous mordiller la main. D’ailleurs, la tache blanche qu’il a sur le ventre forme… un cœur !

Un grand merci à mon amie Marie-Charlotte qui a prit le temps de faire ce joli shooting.

SONY DSC

SONY DSC

 

SONY DSC

Previous Post Next Post

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply martin fischer 2 octobre 2014 at 22 h 13 min

    Certainly Othello is the hero of all cats that ever lived and will ever live, but when I met Othello the first time he was pretty much jealous 😉 And that meant: DANGER!! But still: The dog may be wonderful prose, but only the cat is poetry.

  • Reply Ally 3 octobre 2014 at 6 h 36 min

    C’est vrai que quand on reste ou bosse à la maison. Ça fait vraiment une compagnie. J’ai alterné mes compagnons à coup de cat-sitting avant de craquer moi aussi pour mon « bébé chat », c’est comme ça que je l’appelle aussi. C’est vrai qu’en cas de coup de blues, leur simple plaisance rassure, c’est assez chouette. Pour les croquettes au milieu de la nuit, j’ai trouvé la solution, je lui donne à manger avant de me coucher.

  • Reply Châtaigne 3 octobre 2014 at 18 h 56 min

    Aaaaah les chats…. un jour ils gouverneront le monde ^^ Le mien n’est pas noir, il est tout gris, et c’est ma peluche, c’est mon bébé chat ^^ Sa présence est indispensable dans mon appartement, surtout sa petite masse la nuit sur le lit ! Par contre, chez nous c’est croquettes à volonté (la minette est 2x plus « mince » que ton titi), donc pas de réveil en pleine nuit ! Bel article en tout cas !

  • Reply Fille à la Modz 3 octobre 2014 at 20 h 11 min

    Qu’il est mignon ton chat ! Je me suis reconnue dans ton texte et le  » il court dans tous les sens sans raison » m’a beaucoup fait rire, ça m’a fait pensé à mon chat !

  • Reply DADA 22 octobre 2014 at 22 h 08 min

    Philomène est ma crevette. Elle a deux ans et 2 mois et à peine plus de 2kgs600 (et elle est stérilisée depuis ses 13 mois).
    Depuis la perte de Scotty, mon chien d’amour, elle m’aide à surmonter le chagrin. Je doute qu’elle en ait eu et apprécie d’être seule ou plutôt que je sois tout à elle.
    Lorsque j’ai été malade suite à une gastro, elle qui d’ordinaire dort aux pieds du lit, est venue tout contre moi des heures entières.
    Pas un chat ne se ressemble malgré tout et ils ont une capacité extraordinaire à s’adapter à chaque personne.
    Je ne pourrai vivre ni sans chat, ni sans chien.
    Ton OTHELLO a un charme fou et beaucoup de grâce. Même sur une imagine immobile, on le devine !
    Bonne continuation

    • Reply Anissa 23 octobre 2014 at 10 h 12 min

      Oui et d’ailleurs, en maison de retraite, les chats vont se blottir contre les personnes qui vont mourir. Les chats ont un sixième sens phénoménal qui les rend si sensibles et intelligents. Othello est un chat trop choupi et il me fait bcp de bien !

  • Reply Fabien 6 novembre 2014 at 12 h 20 min

    Freelance + chat
    je n’avais jamais vu un article traiter sur ce sujet
    mais il faut croire que tout bon freelance possède un ou plusieurs chats, j’en ai moi-même 4 !
    Ils m’aident à prendre du recul et décompresser grâce à leur ( glandage intensif ) zénitude légendaire !

    • Reply Anissa 6 novembre 2014 at 12 h 34 min

      Tu as quatre chats ?? Hannnnn la chance !!!!!

  • Reply Fabien 24 novembre 2014 at 13 h 27 min

    ;-P

  • Leave a Reply