Vie de Freelance

Les réseaux sociaux vus par une Community Manager

Vous avez été nombreux à avoir apprécié mon article sur mon activité de Community Manager. En effet, c’est un peu bizarre, mais jusqu’à présent je ne me rendais pas compte à  quel point c’était une activité convoitée dans le milieu du web. D’ailleurs, depuis la publication de cet article, Facebook m’envoie des publicités ciblées concernant des Masters spécialisés en CM en Espagne (très chers, par ailleurs !). Merci Facebook, mais j’ai déjà passé assez de temps sur les bancs d’école (publique, je précise).

Du coup, je trouvais ça intéressant d’aborder le sujet dans l’autre sens en vous parlant de mon usage personnel des réseaux sociaux. Pour faire simple, je vais les aborder un par un. Désolée si je ne parle pas de tous les réseaux sociaux, mais je voulais éviter de faire concurrence à Marcel Proust. Je n’ai donc choisi de parler que des principaux réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, Pinterest et Google+. Je suis une meuf de la vieille école, alors ne me parlez pas de Peach ou Stolen. Je ne suis pas de ce monde-là, je suis née dans les années 1980. Ces applis-là, c’est pour la génération de ceux qui savaient déjà se servir d’un smartphone avant de savoir tenir une fourchette.

Facebook

En 2006, j’étais… Oh bordel, j’étais en Première L. Bref, j’étais une littéraire solitaire et rêveuse. Je me servais de mon PC comme d’une machine à écrire. A cette époque-là, j’écrivais en alexandrins comme aujourd’hui j’écris en 140 signes sans compter – avec une aisance que j’ai malheureusement perdue.  Facebook, ça ne m’intéressait pas du tout. C’était complètement abstrait et je ne voyais pas l’intérêt de raconter ma vie aux amis que je n’avais pas dans la vraie vie. J’ai mis du temps à m’y mettre. Puis j’ai fait comme tout le monde pour qu’on me laisse enfin tranquille. J’ai raconté des choses supra importantes du style : « J’en ai marre des partiels ». Ou encore : « Miam, trop bonnes les lasagnes maison ! » Ouais, super inspiré, je sais. Puis j’ai commencé à me faire des amis en hypokhâgne, à sortir, à rencontrer du monde. Facebook en était le témoin. Ma liste d’ « amis » gonflait à vue d’œil. On m’invitait à des anniversaires, on me « pokait » (yeahhh, les bons vieux temps !) et le mec trop mignon rencontré la veille likait ma photo en maillot de bain (j’étais jeune, mince et un peu bête – aujourd’hui, je suis veille, assagie et plus vraiment mince). Aujourd’hui, à quoi me sert Facebook ? A gagner ma vie, en partie. Côté perso, je m’en sers tous les jours. J’anime ma page de blog, je chatte avec mes amis, je regarde un peu les événements qui vont avoir lieu à Barcelone et je crée mes événements. C’est également un bon moyen de rester en contact avec des amis vivant à l’étranger. Je ne publie presque pas de photos, je partage parfois des articles ou écris un statut rigolo (« Je mange une pomme »). En 2016, j’avoue être encore assez attachée à Facebook. Peut-être parce que mon usage a changé. C’est devenu une interface de communication et non un moyen d’exhiber ma vie privée. Evidemment, ça ne veut pas dire que je ne suis pas saoulée par les publicités ciblées qui m’inviter à découvrir une nouvelle marque de vêtements grandes tailles ou appeler un numéro surtaxer pour savoir si mon mec est vraiment fidèle… Bien sûr que ça m’insupporte. Mais j’ai décidé de ne prendre que le bon côté de ce réseaux social qui reste, quoi qu’on en dise, bien pratique.

Anissa_1_20160407

Twitter

J’ai ouvert mon compte personnel en mars 2014 en même temps que le lancement du blog. C’était en réalité plus par obligation qu’autre chose (SEO, tout ça tout ça). A mes yeux Twitter est pourtant le réseau social le plus intelligent de tous, car il permet l’accès à une grande quantité d’information, sous forme d’infographies, articles, etc. Il n’empêche que je ne suis pas très active sur Twitter. La plupart du temps j’oublie de poster les liens vers mes articles… Mea culpa ! Pourtant, ce n’est pas faute d’apprécier cette plateforme qui quant à elle n’encourage plus trop les gens à raconter leur vie. Et ceux qui le font, le font souvent de manière drôle. Je suis certains comptes, car ils regorgent de bonnes punchlines qui me font bien rire entre midi et deux. Et puis, surtout, je me sers de Twitter pour le boulot, notamment pour trouver de nouvelles missions. Dans ma vie privée Twitter garde une place assez restreinte.

Instagram

Ah, Instagram. Parlons-en ! Pour tout vous dire, j’entretiens une relation d’amour haine avec Instagram. D’un côté j’adore regarder des milliers de photos de décoration d’intérieure, de burgers dégoulinants de cheddar et de chatons trop mignons. D’un autre côté, l’aspect « Regardez ma vie comme elle trop parfaite ! », ça me les brise sérieusement. Non mais vous n’allez pas me dire que tous ces gens ont des intérieurs parfaitement rangés ?! Certaines photos sont belles et ridicules à la fois. J’imagine toujours ma colocataire et mes deux chats dans la photo. Mais je n’y arrive pas, parce qu’on est tellement bordéliques qu’on ne tiendrait pas longtemps dans un tel décor muséal… N’oublions pas non plus les tendances complètement débilitantes du « A4 » (Les jeunes femmes se prennent en photo avec une feuille A4 devant leur ventre pour montrer à quel point elles sont minces.) – du hashtag #aftersex (Non mais moi après une partie de jambe en l’air, je préfère une clope et un verre d’eau, mais sûrement pas une photo de ma tronche transpirante), ou des vidéos de contouring (où les meufs vous expliquent en 25 étapes différentes comment restructurer votre visage grâce à une tonne de fond de teint). Mais sinon, j’adore mettre des cœurs sur des burritos, des brunchs alléchants et des carrot cake ultra caloriques. Par contre, j’ai les poils du dos qui se hérissent quand je vois les photos de bol de petit déj’ #healthy où chaque myrtille est parfaitement alignée par rapport aux rondelles de bananes et où les fraises ont été taillées en forme de cœur, tandis que des graines de chia forment un sourire #happy. Moi le matin, je bois un thé et je balance un œuf dans la poêle. Si je devais en faire la mise en scène, je ne mangerais pas avant des heures ! En réalité, j’aime surtout Instagram pour poster des photos de mes chats et du ciel bleu de Barcelone. Et puis je passe des heures à regarder des chatons, des chiots et bébés hérissons, des mecs barbus et tatoués (oups, désolée chéri !), et des inspirations pour mes futurs tatouages. Je suis également de nombreux comptes de peintres et d’illustration pour le plaisir des belles choses #artlover. Globalement mon esprit idéaliste condamne l’aspect superficiel d’Instragram qui encourage les gens à donner une image construite et souvent fausse de leur vie et de leur personne. Quand j’ai un coup de blues ou un bouton sur le pif, Instagram me donne envie de me pendre. Trop de perfection #boring. Je me déconnecte alors et fais un câlin à mon chat #crazycatlady – dans mon pyjama dépareillé qui ne vaut pas la peine d’être pris en photo. Même un filtre VSCO Cam ne sauverait pas les choses !

Anissa_2_20160407

Pinterest

Je me sers de Pinterest pour chercher des inspirations de déco d’intérieure ou des idées de tatouages. Je n’ai plus actualisé mon compte depuis des lustres. Pourquoi ? Parce que ça m’ennuie un peu. Les autres font ça mieux que moi.

Snapchat

Je n’ai pas Snapchat. Je suis trop vieille. Je n’ai pas envie de suivre en temps réel la vie de mes amis. Ça ne m’intéresse pas. Peut-être que je suis en train de passer à côté de quelque chose d’essentiel, mais non, franchement, je passe mon tour ! #oldschool

Google+

Le plus gros fail des réseaux sociaux, on en parle ? Non, pas la peine. On a tous un Google+ parce que c’est google friendly, mais à part ça c’est un réseau social relativement dénué d’intérêt. Vous avez le droit de me convaincre du contraire !

Voilà, j’espère que ce petit tour d’horizon vous a plu. N’hésitez pas à me raconter votre usage personnel des réseaux sociaux, ça m’intéresse !

Anissa_4_20160407

Crédits photos ©Alexia Delcourt tous droits réservés

Previous Post Next Post

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply prettylittletruth 8 avril 2016 at 12 h 26 min

    Je crois que je suis d’accord avec toi sur yous les points! Bien trop vieille pour snapchat, je n’arrive meme pas a telecharger l’appli 😉

  • Reply Sonia 8 avril 2016 at 13 h 08 min

    mdr complètement d’accord avec toi pour Google + !! le gros fail !!! j’essaie de m’y intéresser et puis je m’endors !

  • Reply Chhericoco 8 avril 2016 at 13 h 38 min

    Je ne suis vraiment pas un grand fan de twitter, à vrai dire je n’ai même pas de compte. L’aspect ne me plaît pas, je ne trouve pas ça intuitif. Et multiplier les réseaux sociaux veut forcément dire passer plus de temps devant un écran et en tant que génération la plus connectée je pense qu’on passe assez de temps devant. Surtout que c’est une facebook de substitution pour ceux qui en on tout simplement marre de l’appli de Mark 😉

  • Reply Michael 8 avril 2016 at 14 h 59 min

    Hello Anissa,
    Je pensais être trop vieux pour Snapchat et j’y comprenais rien. Mais je m’y suis mis (c’est la 3e fois que j’essaye) et au final j’aime beaucoup.
    Ce n’est pas que pour les ados et surtout tout le monde va s’y mettre dans les mois/années à venir (comme facebook au début), les chiffres ne mentent pas.
    En tant que blogueur, j’y vois une très bonne opportunité pour créer une relation plus forte avec ta communauté.
    Tu devrais tester et ne pas être si extrême 🙂
    – Michael

  • Reply Marie Leroy 8 avril 2016 at 22 h 26 min

    Salut Anissa, la partie sur Twitter m’intéresse beaucoup, surtout quand tu dis que tu l’utilises pour trouver de nouvelles missions : cela m’a laissée dubitative… comment procèdes-tu ?
    Bises 🙂

    • Reply Anissa 9 avril 2016 at 9 h 37 min

      Coucou Marie,
      en fait tu peux faire une recherche par hashtag ! Il suffit de mettre #mission #rédacteur par exemple. Certains clients cherchent en effet via Twitter leurs prestataires !

      • Reply Marie Leroy 9 avril 2016 at 11 h 21 min

        Je suis très peu sur Twitter, je crois que je vais m’y mettre… ça paraît tellement logique maintenant que tu le dis. Je me suis inscrite sur un paquet de réseaux sociaux dédiés au boulot (Hopwork, Freelancer, Amplement, et évidemment LinkedIn et Viadeo), sans grand résultat. Pourquoi s’embêter quand Twitter est là ?!
        Merci !

  • Reply Gahfy - Développeur Android Freelance 10 avril 2016 at 10 h 29 min

    Salut Anissa,

    Un réseau social que je me tâte à utiliser car il commence à bien monter, c’est Medium, que l’on pourrait comparer un à Twitter pour des articles longs. Tu as déjà essayé ? Tu en penses quoi ?

    Même s’il semble qu’il soit principalement en anglais pour le moment, des articles variés en français commencent à y apparaître de plus en plus.

  • Reply Philippe 11 avril 2016 at 10 h 32 min

    Belle réflexion sur l’utilisation des réseaux sociaux. J’apprécie aussi votre vision des choses et votre mode de vie freelance.

  • Reply Alexandra 11 avril 2016 at 10 h 47 min

    Bonjour Anissa,

    Je découvre ton blog par hasard et je constate que nous avons à peu près la même vision des réseaux sociaux. Surtout IG et Pinterest !! 😉
    A bientôt

  • Reply Découverte de 5 articles ! 12 mai 2016 at 9 h 30 min

    […] pense qu’il faut le faire c’est important. L’article s’appelle « Les réseaux sociaux vus par une community manager ». Je te conseille de le lire avec attention et de réfléchir après. (en + tu peux aller voir […]

  • Reply roberto 20 juillet 2016 at 21 h 43 min

    En 2010, j’ai tout plié…Tout ces trucs sont tellement dérisoires….
    Quel age?? …mmm

  • Leave a Reply