Voyages

L’Istrie : A la découverte des plages sauvages de la Croatie

L’Istrie, péninsule de l’Adriatique anciennement appartenant à l’Italie, se démarque par ses plages rocheuses et une eau turquoise et translucide. Depuis quelques années la Croatie est devenue une destination de choix pour les touristes européens. Le 28ème membre de l’Union Européenne offre des paysages à couper le souffle, de nombreuses activités sportives et des restaurants à moindre coût. Grâce à Airbnb y loger est une vraie bonne affaire et vous pouvez facilement louer un deux pièces pour 40€ la nuit. Notre choix se porta sur un joli appartement à Pula, ville emblématique et coquette de la côte croate. Des vols directs à partir de Beauvais sont disponibles durant tout l’été. C’était l’occasion rêvée de se payer une petite escapade en amoureux.

IMG_2150

Notre appartement était situé dans le quartier Stoja, à seulement 2 minutes de la plage. Le matin je me levais avant Monsieur pour m’asseoir sur le ponton, le regard posé sur cette eau limpide où l’on voyait nager les poissons. Quelques bateaux, peu de touristes, cet endroit de Pula était un réel havre de paix. Le premier jour de notre petit weekend de trois jours a été sous le signe de la baignade et du bronzage. Dépaysement et repos garantis dans cette région sauvage et sublime de la Croatie.

IMG_2190La saison idéale pour partir à la découverte de Pula, c’est la mi-mai et début septembre, deux périodes situées en dehors de la haute saison. Les températures sont divines : une vingtaine de degrés, un ciel bleu et une eau qui invite à y faire un grand plongeon. Pour ceux qui ont envie de s’allonger sur du sable blanc paradisiaque, détrompez-vous. En Croatie le paysage est sauvage et parfois rude : rares sont les plages de sable. Ici, vous devrez vous munir d’une serviette de bain bien épaisse afin de vous allonger à-même les galets. Pensez aussi aux sandales. Bref, ne faites pas comme nous ! Nous étions équipés de serviettes trop fines et avions oublié nos tongs à la maison. Le lendemain, après avoir marché trop longtemps sur les petits galets, nous boitions, tellement nos talons étaient meurtris !

Les plages sont relativement petites, mais l’avantage, c’est qu’on est loin des plages sur-blindés de la Côte d’Azur. Ici, on croise quelques touristes (qui avaient d’ailleurs profité comme nous de l’offre Ryanair à 48€ l’aller-retour), surtout des touristes allemands ou italiens. J’ai adoré l’aspect un peu sauvage et préservé de la côte. Et j’avais l’impression d’être réellement à l’autre bout du monde, loin des tracas du quotidien et de la foule parisienne. Evidemment, nous avons vite compris que certains endroits étaient moins propices à la baignade que d’autres. Attention aux oursins de mer qui colonisent la côte et aiment enfoncer leurs piques dans vos pieds ingénus ! Monsieur en a fait les frais à deux reprises. Pensez donc à prendre avec vous une pincette pour retirer d’éventuelles épines^^. Là encore, nous n’y avons pas songé un instant.

IMG_2148

L’Istrie n’est pas réellement réputée pour ses plages, mais j’avoue les avoir préféré aux plages un peu industrielles que l’on trouve dans certains endroits de l’Italie ou de la France. Fin mai l’eau est délicieuse, un peu fraiche, mais ça ne fait pas de mal ! Surtout, le calme de la région excentrée de Pula permet aussi de faire de belles balades en vélo, de se reposer et de méditer (oui, ma nouvelle passion). La location de vélo est très populaire ici (Comptez environ 20€/jour). D’ailleurs, si vous résidez en centre-ville, un bus vous amènera directement à Stoja où les endroits pour se baigner sont nombreux. De petites échelles en métal ont été placées un peu partout au niveau des rochers pour permettre de sauter directement dans l’eau et éviter l’écueil des oursins. Nagez avec les poissons sans devoir payer le vol pour les Maldives, voilà qui est fait ! L’Istrie est un petit coin de paradis idéal pour les amoureux qui ne disposent que d’un long weekend ou d’un budget vacances restreint.

IMG_2177

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Vacances véganes en Croatie : Pula | Vegan Travel 29 juillet 2016 at 19 h 23 min

    […] et d’un peu de calme pour travailler les questions de fond. Après quelques recherches et un article fort convaincant sur le blog Nomad’s Heart, nous profitions d’une super offre de billets d’avion […]

  • Leave a Reply