Vie de Freelance, Voyages

Objectif quadrilingue ¿Por qué no?

Il y a quelques années j’ai pu visionner une cassette VHS (oui, le vieux truc rectangulaire, l’ancêtre du DVD) de moi et ma famille. La cassette était datée de 1992 me semble-t-il. On me voit assise à table entourée de mes parents. J’ai trois ans et déjà un sacré caractère. Mais surtout je jongle allègrement entre l’allemand et le français. J’arrivais déjà à être insolente dans les deux langues, à faire ma princesse germanophone avec mon père et la chipie francophone avec ma mère. J’ai 3 ans, je suis parfaitement bilingue et je rêve dans mes deux langues maternelles.

En sixième, je tombe follement amoureuse de la langue anglaise. Mon professeur d’anglais est un Australien pure souche un peu déjanté. Il nous apprend l’anglais en chantant les Beatles. Yesterday, Hey Jude, Can’t buy me love. A 18 ans je suis trilingue. A 21 ans je m’envole pour la Californie pour y suivre des cours de journalisme littéraire et géopolitique. Je rêve en anglais, je regarde toutes les séries en VO sans sous-titres et il m’arrive qu’on me prenne pour une Américaine.

En mars 2015, je débarque à Barcelone sur un coup de tête. Je ne parle pas un mot d’espagnol. Je sais à peine dire trois mots, avec un accent à couper au couteau. Je prends mes premiers cours, c’est difficile. Je redescends de mon piédestal de petite princesse trilingue. Impossible de rouler les « r », de dire « hola » sans qu’on détecte mon accent franco-allemand bizarre. Je cherche mes mots, je ne les trouve pas. A mi tambien, a mi tampoco. Je ne pige pas la différence, trop compliqué. Les mots me viennent en allemand, en français, en anglais et parfois même en italien (Muy bien! Molto bene!, même combat). J’ai 26 ans et je me rends compte que mon cerveau a pris un coup de vieux.

Vivre dans un pays et ne pas connaitre la langue n’est pas une option pour moi. Par respect pour les locaux et par curiosité intellectuelle, j’ai décidé d’apprendre (vraiment bien) le castillan. J’avais vaguement pensé prendre des cours de catalan, mais ma copine Margarida du blog Les Mots de Marguerite me le déconseille vivement. Et puis, à part à Barcelone, je ne peux le parler nulle part ailleurs. Alors je me lance à raison de 4 heures de cours par semaine. Je me connais bien… Si je prends des cours intensifs, je vais tout envoyer valser, péter les plombs et brûler mon Livre « Espagnol Aula Niveau A1 ». Alors j’apprends la modestie. Je fais mes devoirs d’un niveau 6ème, je lève la main en cours, je pose des questions, j’essaie de ne pas louper une miette de ce que raconte ma prof.

Un retour sur les bancs d’école un peu rude. Et vous, avez-vous tenté d’apprendre une nouvelle langue à l’âge adulte ?

 

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply Simon 4 avril 2015 at 8 h 44 min

    bonjour !

    Je pense que tu as effectivement bien fait de choisir le castillan, tu pourras t’en servir en Amérique du Sud ou centrale où les accents sont en général beaucoup plus doux et intelligibles qu’en Espagne.
    Je parle pour ma part trois langues (fr/en/es) et j’ai eu besoin dans le cadre d’une mission d’apprendre le Russe à l’âge de 28ans… Ce fut une catastrophe car je n’ai pas eu suffisamment de cours et que mon cerveau a du faire un blocage quelque part.
    Je prendrai ma revanche un jour où l’autre !
    Bon courage dans l’apprentissage de cette langue superbe 🙂

  • Reply Clara Rue Quincampoix 4 avril 2015 at 9 h 38 min

    Bravo Anissa ! Quel courage ! Je suis certaine que tu vas réussir à être « fluent » en espagnol. Bises.

  • Reply Stéphanie 4 avril 2015 at 9 h 47 min

    En fait, je suis super tentée par l’italien depuis toujours ! Ma fille est à 25% italienne (mouais pas beaux ces % je vous l’accorde! es t-on découpable en segments comme des partes de marché!?!!! ) et on a super envie d’y faire un tour un de ces 4 étant à 4 heures de route seulement…

  • Reply Charlie 4 avril 2015 at 11 h 14 min

    Je suis bilingue (français/anglais) et l’anglais était vraiment rentré tout seul puisque j’était encore assez jeune quand j’ai commencé (au collège comme tout le monde, donc vers mes 11 ans). Je suis actuellement en train d’apprendre le Coréen et c’est une autre paire de manche. Déjà parce qu’il y’a un alphabet différent du notre et que ça n’as rien à voir avec ce que j’ai pu étudier jusque la niveau langue, mais aussi parce que mon cerveau n’apprend pas aussi facilement qu’à l’époque, c’est certain. Cela dit, petit à petit je comprend de plus en plus de choses et j’ai bon espoir que dans dix ans je sois devenue trilingue.
    L’espagnol me tente aussi pas mal dernièrement, j’avais pris cette options au collège mais je n’était pas franchement fan à l’époque et puis depuis j’ai tout perdu. A part me présenter et demander mon chemin je ne sais plus rien dire malheureusement.

    xo, Charlie
    http://charlieleschroniques.blogspot.fr/

  • Reply Margaux - Oh et Puis 4 avril 2015 at 12 h 33 min

    c’est quand même courageux de ta part et puis l’espagnol c’est loin d’être simple quand on a une base allemande ! courage tu vas gérer

  • Reply Lucile 4 avril 2015 at 16 h 12 min

    Moi aussi j’ai appris l’Espagnol cette année en étant au Mexique.
    Lorsqu’on se retrouve sur place sans pouvoir s’exprimer, ça motive pour apprendre!
    Bon courage 😉

  • Reply Margarida 7 avril 2015 at 11 h 20 min

    Coucou !

    Et alors, ils sont bien tes cours ? 😛 !
    Estoy segura de que muy pronto ya entenderás a la perfección el español y también el catalán !
    Tu les prends où tes cours ?

    Moi j’ai fait 1 an d’allemand à la fac et j’ai pas retenu grande chose Ich bin… et c’est tout. Et puis à Bruxelles, j’ai pris des cours de néerlandais, et je me faisais trop rire moi-même quand j’entendais mon accent !

    Pues nada chica, un beso !

  • Reply lucille 14 avril 2015 at 16 h 51 min

    hello cousine ! ton billet sur les langues et l’espagnol est l’occasion idoine pour te souhaiter bonne chance pour ta nouvelle vie barcelonnaise : je me reconnais trop dans ton « je fais mes devoirs niveau 6ème » … me suis mise au mandarin en janvier 2014 sur un coup de tête dans l’esprit ‘on va entendre parler des chinois toute notre vie’ alors pourquoi pas – objectif : lire les les livres pour enfants (poèmes etc) le journal dans … 6 ans … enfin probablement 10 ! d’ici là tu seras bilingue en espagnol voire autre chose ! et tout est dans le « apprendre vraiment bien » la langue +++lucille

  • Reply Océalie 16 avril 2015 at 13 h 37 min

    Affirmatif. Je suis trilingue en français, espagnol et anglais… Et je m’étais mise à l’Italien il y a quelques temps. Mais du temps, il en faut justement pour se mettre à une nouvelle langue. Du coup j’ai momentanément perdu courage, mais je m’y remettrai. Quant à l’allemand, comme évoqué par Margarida ci-dessous, il ne me reste pas grand chose. Tiens bon, l’important c’est d’être en immersion 🙂

  • Reply Libano120 4 juillet 2016 at 14 h 01 min

    De mon côté, à 13 ans j’étais déjà quadrilingue. Déjà dans mon pays (le Liban), la population est trilingue, l’arabe et le français comme étant des langues officielles et l’anglais, les trois langues sont nécessairement enseignées dans chaque école. Si l’enfant souhaite en apprendre une quatrième, il a l’embarras du choix, vue qu’il existe des écoles qui disposent d’une quatrième langue, comme l’allemand ou l’espagnol. Mes parents ont choisi de me confier à une école allemande, ce qui fait que je suis actuellement quadrilingue, parlant couramment les quatre langues (arabe, français, anglais et allemand)

  • Leave a Reply