Vie de Freelance, Voyages

Partir sur un coup de tête, et après ?

Voilà, ma première semaine à Barcelone touche à sa fin. Il y a eu des moments de grand bonheur (le matin, sur ma terrasse ensoleillée), puis il y a eu ces petits moments de doutes. J’ai tout plaqué pour venir m’installer dans un pays dont je ne maîtrise strictement pas la langue. Les seuls mots que je sais dire, je les prononce avec un accent allemand à couper au couteau. Bref, j’ai débarqué ici en me disant qu’il allait faire beau tous les jours et que j’allais rencontrer plein de monde et faire la fête à la plage.

Oui. Mais. Non.

Déjà, il fait hyper froid depuis trois jours, il y a eu une journée de pluie et de vent insupportable. Comme je n’ai pas pris de vêtements d’hiver, j’ai l’air fine maintenant, à grelotter dans mes fûtes d’été. Bon et puis, je ne peux pas non plus taper sur l’épaule d’inconnus et leur dire : « Hey, je viens d’arrive à Barcelone, on va boire un verre ? » Il y a donc des moments où j’ai envie de me foutre des baffes. J’ai parfois envie d’être comme (presque) tout le monde, de ne pas avoir ce désir de bouger, de ne surtout jamais rester inerte. Mais je ne peux pas ! J’ai ce besoin inexplicable de me confronter à mes peurs, de me lancer des défis, de partir à l’aventure.

5

Oui, j’ai sorti la (fausse) fourrure !

 

No(t)mad – Oh le jeu de mot !

Arrivée à Barcelone il y a une semaine, je suis encore nostalgique de mes belles semaines en Californie. Je commence cependant à trouver de mieux en mieux mes marques, à me repérer dans mon quartier. Ce week-end j’ai rencontré un couple français de passage à Barcelone. Ensemble, nous sommes partis au Brunch Electronik. 15 € l’entrée et de la musique très moyenne, mais au moins j’ai eu droit à un sacré bain de foule ! Comme il faisait vraiment très froid, je n’ai pas fait long feu. Il n’empêche que je me suis bien amusée en compagnie de mon petit couple de frenchie. Ca m’a changé les idées et je n’ai pas vu le temps passer ce week-end. Le soir je suis allée dîner avec un américain, également nomade digital. Il est encore plus fou que moi, puisqu’il compte faire une dizaine de villes dans les prochains mois. C’est toujours rassurant de pouvoir mesurer sa propre folie à celle, encore plus intense, des autres.

Allez, je vous laisse. Faut que je bosse mon espagnol !

Previous Post Next Post

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Alexia 18 mars 2015 at 11 h 14 min

    Je suis arrivée à Barcelone il y a de ça un an et demi maintenant. Je ne connaissais personne, et j’embarquais mon copain dans une nouvelle vie alors qu’il ne maîtrisait absolument pas l’espagnol non plus. Mais tu vas voir, on tombe très vite amoureux de cette ville tellement elle vibre, il y a toujours quelque chose à faire, et ça y est, les beaux jours et la chaleur vont revenir (toujours une semaine en mars où le froid persiste mais après le printemps est là). Et pour rencontrer du monde, je te conseille Meet Up, il y a toujours plein d’activités de proposées. En tout cas, si tu as besoin de conseils ou avis, n’hésite surtout pas.

  • Reply letizia barcelona 18 mars 2015 at 20 h 42 min

    hola! et bienvenue alors à Barcelone! tu vas adorer, enfin je l’espere, moi ca fait 8 ans que je suis là et j’adore!
    je suis arrivée aussi en 2007 sur un coup de tete! je ne pensais pas rester aussi longtemps, et puis c’est une ville tellement géniale! tu as trouvé du taf? n hésites pas à rejoindre le groupe des francais et francophones de Barcelone sur facebook c’est plein de bons plans et de rencontres. c’est sympa quand on vient d’arriver. au plaisir! bise

  • Reply Rosalie 20 mars 2015 at 10 h 04 min

    Courage! Mais je ne m’inquiète pas, tu n’en manques pas.

  • Reply elotarie 23 avril 2015 at 8 h 25 min

    Coucou,

    Ben dites-donc j’ai raté des étapes moi.
    Bon j’avoue que je n’ai pas été très actives blogueusement parlant.
    Mais c’est super ce projet barcelonais.
    Je trouve ça super et pour ma part c’est Berlin l’année prochaine.
    Je suis tellement heureuse de bouger. Je flippe juste de l’hiver qui sera tout le contraire de doux.
    Mais je suis tellement amoureuse de l’Allemagne que je peux faire toutes les concessions du monde pour ce pays.
    La barrière de la langue va être sympa, 5 ans que j’ai pas sprechen en allemand.
    Bref, je te souhaite de passer de beaux moments dans ton nouveau pays d’adoption.
    Bises.
    Elo.
    http://helloelotarie.blogspot.fr

  • Leave a Reply